Mes missions

 

M’investir au sein de la Haute assemblée était une volonté forte : j’étais déjà suppléant de Jean-Louis Carrère avant mon élection en 2017. Le Sénat a deux vertus : il permet, d’une part, de faire un travail législatif de fond qui apporte une valeur ajoutée aux textes discutés et, d’autre part, la dimension territoriale y est toujours prise en compte.

Les problématiques locales, souvent oubliées par le Centre, sont au cœur des préoccupations sénatoriales. Le rôle du sénateur est également de servir de « passeur » privilégié entre Paris et le territoire qu’il ou elle représente. À cet effet, je m’investis pour être un relais efficace des élus, garantir l’autonomie locale et faire en sorte que le département des Landes soit écouté et, surtout, entendu.

Ainsi mon temps de travail consacré au mandat est-il partagé entre mon activité au Sénat et mon activité départementale.

Les temps forts d'une semaine

Image

Au Sénat

Le temps parlementaire est dédié à l’examen des textes de loi qui sont soumis aux votes des sénateurs, au contrôle de l’activité du Gouvernement, aux réunions de travail au sein des commissions permanentes pour étudier, enrichir, amender les textes avant de débattre dans l'hémicycle et au sein des délégations.

Détail de mes attributions

    • Je suis membre du groupe Socialiste, Écologiste et Républicain
    • Membre de la commission des lois dont le champ de compétence recouvre le droit constitutionnel, les libertés publiques et le droit électoral ; le droit civil et le droit pénal ; l’organisation de la justice et des collectivités territoriales ; le droit commercial et le droit des sociétés.
    • Vice-président de la délégation sénatoriale aux collectivités territoriales et à la décentralisation
    • Vice-président du groupe d'études Mer et littoral
    • Membre de la commission départementale de répartition des crédits de la dotation d’équipement des territoires ruraux
Image

Dans les Landes

Localement j’organise mon temps pour rencontrer les principaux acteurs du département, les élus, les représentants de la vie économique, du monde associatif et, plus largement, toutes les forces vives du territoire.

Ces échanges permettent ainsi de porter leurs préoccupations au Sénat pour adapter la législation ou interpeller le Gouvernement.

Je rencontre également à ma permanence, des citoyens qui font appel à moi car ils sont confrontés à divers problèmes du quotidien ou à des situations difficiles. Je m’efforce de contribuer à trouver des solutions afin de résoudre leurs problèmes dans la mesure du possible, en intervenant si nécessaire auprès des administrations ou services de l’État concernés.

Enfin je prends le temps de participer à la vie de notre département en étant présent autant que possible sur les événements et rassemblements majeures organisés dans les différentes communes.